Projet Y

Projet Y

 

Le projet Y s’inscrit dans une démarche artistique de similarité et tente de montrer une ressemblance formelle universelle. Notre environnement est composé d’éléments à première vue opposés et malgré la différence d’identité, de matière et de couleur, la même forme survient systématiquement comme une obsession.

Y : À savoir un lien générique entre des éléments différents par le biais d’une seule et même forme. Elle est parfois suggérée, où pleinement visible, aussi nette qu’un trait de crayon. Thierry du Bois veut créer une perte de repères entre le vivant et l’artificiel.

Comme notre histoire le prouve, l’homme produit sans cesse des matières artificielles impactant directement le processus terrestre : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », mais pour combien de temps encore ?

Ce projet veut apporter une réflexion sur le système de transformation des matières.

La terre aura-t-elle le temps de transformer la surproduction humaine ?

Le projet évolue en fonction de la logique mathématique de la puissance de 2 ce qui donne une série : 1 + 2 + 4 + 8 + 16 + 126 + 256….

1


2


4


8


16


32


64


126


256


 

 

 


 

Exposition du Projet Y dans une des chambres de l’hôtel le Germain de Montréal en février 2016. La projection des photos était accompagné d’une bande son : un enregistrement du chant de la terre depuis l’espace obtenu par le biais de sondes envoyées par la NASA. Au cours de leur voyage elles ont enregistrées les vibrations électromagnétiques s’échappant de l’atmosphère de la terre.

 

 

Fiche technique
Année de création : 2006 à 2016,
Médium : Photographie numérique, 256 photos au total.
Bande son : un enregistrement du chant de la terre depuis l’espace – Source NASA
Lieu de prise de vue: Belgique, Suisse, Croatie, France, Canada, États-Unis, Islande, Monténégro, Pays-Bas, Turquie.

 

 

 

 

 

 

 

 

error: Content is protected !!