Monster

 

Depuis tout temps, le travailleur de la terre a su apprivoiser les éléments. Pour subvenir aux besoins de ses proches, puis nourrir sa communauté et finalement alimenter un système globalisé. Mais désormais, dans nos contrées, afin d’apaiser son existence ou étoffer sa subsistance, le cultivateur doit dompter de véritables monstres.

Monstres de mécanique, toujours plus imposants. Monstres de technologie, toujours plus indépendants. Leurs grands yeux percent l’obscurité matinale des champs. Leurs sourires d’acier exhibent de puissantes dents.

Ces géants de performance créés à notre image et devenus le visage de l’agriculture moderne constituent-ils pour autant une menace ?

Façonnant inlassablement les sols, sillonnant des étendues sans cesse plus vastes, ces colosses repoussent littéralement les limites de l’exploitation. En quête d’une productivité à tout prix. D’une rentabilité contre nature.

Et les voilà soudain complices de gigantesques crises, du réchauffement climatique aux famines sous des latitudes désertiques.

Au fur et à mesure que la machine augmente l’homme ne diminue-t-elle pas l’humanité ?

 

Un texte de François Remy, journaliste à Les Affaires, d’après une idée originale de Thierry du Bois